Depuis le 17 mars, le Baselworld 2016 bat son plein et se termine dès demain. C’était gros et c’était frénétique, même si nous avons remarqué une légère baisse de fréquentation par rapport aux années précédentes. Bref, c’était tout aussi passionnant même si rien de véritablement révolutionnaire n’a fait son apparition. En revanche, c’est le Baselworld, il y avait donc une multitude de nouveautés qui ont beaucoup plu. Qu’elles soient abordables ou non, il est question de culture horlogère dans son ensemble, nous allons donc vous faire part des nouvelles montres qui ont marqué le salon horloger le plus important au monde.

Tudor Heritage Black Bay 36mm

Tudor-Black-Bay-36-Baselworld-2016-2

La petite soeur de Rolex a frappé là où l’on ne l’attendait pas. Il était évident que la ligne Heritage Black Bay allait être agrandie et améliorée, notamment au niveau des mouvements, mais la véritable surprise s’est portée sur une version 36mm allant à l’encontre des tendances actuelles. Alors que les autres manufactures prônent de plus gros formats, Tudor a osé faire l’inverse, mais respectant  les codes du vintage que l’on aimait tant dans cette collection. C’est un garde-temps plus formel qui demeure à la mode et sportif. Étanche à 150 mètres, le boîtier renferme un mouvement mécanique à remontage automatique, calibre Tudor 2824, soit un ETA modifié…personne n’est parfait ! Prix de vente : 2 400CHF (environ 2 200€).

Tag Heuer Monza

Tag-Heuer-Monza-Baselworld-2016

Pour fêter les 40 ans de la légendaire Monza, Tag Heuer a dévoilé une réédition plus moderne reprenant les codes qui ont fait son succès. Ce chronographe très prisé des collectionneurs avait été dessiné par l’arrière petit-fils de la maison Heuer en 1976 afin de célébrer le premier titre mondial de Niki Lauda avec Ferrari. Un boîtier de forme coussin en titane de grade 5, une lunette noire, ainsi que du SuperLuminova couleur coquille d’oeuf sur aiguilles et index afin de renforcer son look vintage. Cette réédition prend quelques millimètres de plus pour une largeur de boîtier de 42mm désormais. Le tout est propulsé par le calibre 17 de la marque et étanche à 10ATM. Prix de vente : 4 900CHF (environ 4 500€).

Rolex Air King

Rolex-Air-King-Baselworld-2016

Forcément, Rolex est quasiment tout le temps l’attraction principale, donc incontournable. Surtout avec la réédition de la Oyster Perpetual Air King qui avait disparu…sans qu’on ne le remarque véritablement. De la part de Rolex, c’est une véritable surprise car personne ne s’y attendait. C’est un modèle qui ne génère pas autant d’intérêt que les pièces plus luxueuses telles que la Daytona ou la Datejust, mais cette nouvelle version répond aux besoin de beaucoup de clients, soit un diamètre passant de 34 à 40mm. Enfin. La marque avait clairement envie de marquer le coup avec un design plus osé comme l’Explorer ou la Milgauss, ainsi qu’un cadran à la composition rompant avec la tradition. Le résultat est un mix d’index des heures et minutes ainsi que des touches colorées, sous lesquelles se trouve le calibre avec 48 heures de réserve de marche, certifié COSC ainsi que par la certification propre à Rolex. Prix de vente : 5 400CHF (environ 4 950€).

Omega Speedmaster Moonphase Master Chronograph

Omega-Speedmaster-Moonphase-Chronograph-Baselworld-2016

Passons maintenant à Omega qui revisite aussi un classique…La célébrissime Speedmaster qui refait surface avec un cadran à phases de lune ainsi qu’un nouveau mouvement manufacturé, le calibre Omega 9904 certifié « Master Chronometer » et METAS. Qu’est-ce que ça veut dire ? Tout d’abord que le mouvement est fait de pièces anti-magnétiques, qu’il comprend un échappement co-axial puis que ses performances vont bien au-delà de la certification COSC au niveau de la précision. De plus, la complication des phases lunaires s’ajuste tous les 10 ans et l’indicateur de date adopte maintenant une nouvelle forme à la pointe circulaire. Le boîtier lui, mesure 44mm de diamètre. Prix de vente : 9400CHF (environ 8 620€).

Frédérique Constant Slimline Perpetual Calendar Manufacture

Frederique-Constant-Slimline-Perpetual-Calendar-Manufacture-Baselworld-2016

Cette année, Frédérique Constant continue ses effort de développement en levant le voile sur un nouveau mouvement à son nom : un quantième perpétuel, le calibre FC-775, logé dans sa désormais très appréciée collection Slimline. Une fois le réglage effectué, cette montre ne nécessite (théoriquement) aucun ajustement manuel pendant 400 ans ! C’est un chef d’oeuvre de simplicité et de créativité logé dans un boîtier de 42mm en acier inoxydable ou plaqué rose rehaussé par un bracelet en cuir d’alligator. Si ce modèle mérite tant d’attention, c’est pour une raison très simple : il s’agit de la montre mécanique avec complication de calendrier perpétuel sur un mouvement de manufacture la plus « abordable » du marché. Prix de vente : 8 400€ à 8 700€.

Rolex Cosmograph Daytona

rolex-cosmograph-daytona-baselworld-2016

Forcément, une seconde Rolex. Cette fois-ci il s’agit de la Daytona qui s’est fait une nouvelle beauté en reinterprétant le mythique modèle Paul Newman avec son cadran « panda ». Un retour au noir très attendu par les fans de Rolex. Au menu : un lunette en Cerachrom rappelant le plexiglas du modèle de 1965, une première pour ce modèle très demandé, ainsi qu’un calibre 4130 désormais certifié Chronomètre Superlatif. C’est peut-être un détail pour nous, mais pour eux ça veut dire beaucoup…Prix de vente : 11 350€.

Patek Philippe World Time Chronograph

Patek-Philippe-Worldtimer-Chronograph-baselworld-2016

On monte sérieusement en gamme ici avec l’un des plus célèbres maîtres-horlogers : Patek Philippe. Très connu pour ses montres avec heure mondiale (« world timer »), la marque suisse a dévoilé un mouvement que personne n’avait encore conçu en y ajoutant une complication de chronographe. La 5930g World Time Chronograph est une montre complexe, bien proportionnée avec un diamètre de seulement 39.5mm et une épaisseur de 12mm, et surtout lisible. Bien évidemment, le boîtier est en or blanc, ses boutons-poussoirs sont rectangulaires et son design est relativement anguleux. Le rendu est moderne et plus ambitieux que ce que la marque a l’habitude de présenter. Prix de vente : 66 870€.

Bulgari Octo Finissimo Minute Repeater

Bulgari-Octo-Finissimo-Minute-Repeater-Baselworld-2016

La société italienne est connue pour ses montres au design audacieux ainsi que pour leur finesse. Pour le Baselworld 2016, Bulgari a présenté un double record du monde avec la Octo Finissimo Répétition Minutes, la plus fine du marché avec une grande complication. Qu’est-ce que la répétition minute ? Une complication qui permet à deux marteaux de sonner sur des ressorts timbres les heures/quarts/minutes avec différentes tonalités. Cette prouesse technique fait du bruit mais a aussi un impact excessif sur le prix de vente qui s’élève à environ 150 000€ !