Après le succès de le Lunascope en 2018, Meistersinger reste dans le domaine des objets célestes et présente cette année un nouveau modèle : l’Astroscope. Une montre qui reste fidèle au design unique de la marque tout en offrant une touche d’originalité : une présentation inédite des jours de la semaine.

Meistersinger : une aiguille et c’est tout

Meistersinger est une maison horlogère allemande fondée en 2001 à Münster, et qui a fait de la mono-aiguille sa marque de fabrique. Cette signature stylistique est déclinée sous toutes ses formes dans la gamme : d’abord avec des modèles simples et épurés, puis avec des complications de toutes sortes : heure sautante, réserve de marche, jour du mois et/ou jour de la semaine, phase de lune…La seule complication qui manque à l’appel est le chronographe. Et pour cause : le concept de mono-aiguille s’accompagne d’une vraie philosophie. Celle d’une aiguille qui avance lentement, loin du trépignement d’une trotteuse pressée de faire le tour du cadran. Avec Meistersinger, vous n’êtes pas à la minute près. Au contraire, cette imposante aiguille vous invite à prendre votre temps.

L’Astroscope, en hommage aux objets célestes

Maintenant que le décor est planté, intéressons-nous de plus près à l’Astroscope, et plus précisément à l’élément qui interpelle dès le premier regard : la présentation des jours de la semaine. Meistersinger a réussi le tour de force de proposer un affichage totalement inédit, basé sur les objets célestes associés à chaque jour. C’est une tradition qui remonte à la Babylone Antique et qui est toujours d’actualité. Reprise par les romains qui y ont injecté leur propre panthéon, on la retrouve aujourd’hui dans le nom des jours eux-mêmes. La lune pour Lundi, Mars pour Mardi, Mercure pour Mercredi, Jupiter pour Jeudi, Venus pour Vendredi, Saturne pour Samedi, et le Soleil pour Dimanche. Pour ce dernier jour de la semaine, la référence s’est perdue en français, qui reprend plutôt une origine religieuse, le jour du Seigneur, Dies Dominicus en latin. Mais elle est encore présente en anglais (Sunday) ou en allemand (Sonntag). Sur le cadran, chaque astre est représenté par son symbole classique.

Mais l’Astroscope ne s’arrête pas là. En y regardant de plus près, on remarque que les jours ne sont pas présentés selon l’ordre habituel, du lundi au dimanche. Là encore, rien n’est laissé au hasard. L’agencement sur le cadran reprend la disposition très particulière des 7 astres lorsqu’ils sont visibles tous en même temps dans le ciel nocturne (à l’exception du soleil bien sûr). Cet événement astrologique rare a lieu tous les 10 ou 12 ans, et la prochaine occurrence sera en Juillet 2020. Le jour sélectionné est affiché grâce à un point blanc qui se balade sur le cadran au gré de la semaine, de manière non-linéaire. Plus bas, un arc de cercle sépare la partie inférieure du reste et évoque immanquablement la courbure de la terre, surmontée de la voute céleste. La partie extérieure du cadran est réservée à la lecture, avec une lisibilité extrêmement claire, comme c’est la tradition chez Meistersinger. Après un (court) temps d’adaptation, lire l’heure grâce à la mono-aiguille vous paraîtra aussi naturel que sur une montre à 2 ou 3 aiguilles. Enfin, à 6h, se trouve le guichet du jour du mois, le quantième.

Deutsche Qualität

Outre l’affichage original des jours de la semaine, l’Astroscope n’en reste pas moins une Meistersinger très typique. Elle adopte un boîtier rond de 40mm de diamètre pour seulement 10,5mm d’épaisseur, entièrement poli. La lunette est quasiment inexistante, ce qui permet une ouverture maximale, idéale pour mettre en valeur le cadran. Derrière le fond de boite transparent, on retrouve un mouvement automatique suisse bien connu de chez Sellita : le SW220, basé sur le grand classique SW200. Une machine fiable et précise. Meistersinger lui a ajouté un module fait-maison pour la gestion des jours de la semaine. La finition générale est, comme à l’accoutumée, au-dessus de tout soupçon. L’Astroscope existe en deux variantes : noir / bleu et noir / doré.

Née sous une bonne étoile

Le concept de la mono-aiguille est si déterminant qu’il peut paraître difficile de se renouveler et de proposer toujours des modèles différents à ses clients. Mais Meistersinger a une fois de plus dévoilé une montre originale tout en respectant son ADN. L’Astroscope s’appuie sur ce qui fait l’identité de Meistersinger, tout en créant la surprise avec ce calendrier inédit et très inspiré. À n’en pas douter, c’est une vraie réussite. Pas étonnant qu’elle fut récompensée par le Red Dot Design Award 2020 !

Montre MeisterSinger Astroscope / Caractéristiques

  • Boîtier : Acier inoxydable / Finition polie
  • Largeur : 40mm
  • Épaisseur : 10,5mm
  • Type de verre : Saphir bombé
  • Fond de boîte : Transparent / Finition polie
  • Mouvement : Automatique / Calibre Sellita SW 220
  • Réserve de marche : 38 heures
  • Bracelets : Cuir ou maille milanaise
  • Boucle : Ardillon / Finition polie
  • Résistance à l’eau : 5 ATM / 50 mètres
  • Garantie : 2 ans
   DISPONIBLE ICI   /   DÈS 1990€