Arrivé à ce stade, vous l’avez certainement compris, nos voisins germaniques ont un talent certain pour concevoir des garde-temps de bonne manufacture à des tarifs très intéressants. Aujourd’hui, nous nous penchons sur un modèle de la marque Archimede que nous avons pu tester et qui nous a particulièrement plu : la Pilot Chronograph Automatic. Cette montre au style Flieger (« aviateur » en allemand) puise son inspiration des « toolwatches » portées par les pilotes allemands de la Seconde Guerre Mondiale. Un incontournable dans une collection de montres.

Montre-Archimede-Pilot-Chronograph-Chrono-19

Les produits de la marque reposent sur deux composants clés : des mouvements mécaniques suisses ainsi que des boîtiers allemands. Des boîtiers Ickler notamment, dont la réputation n’est plus à faire. Fondé en 1924 à Pforzheim (reconnu mondialement comme le berceau de l’horlogerie germanique), l’expérience du fabriquant Ickler apporte un gage d’excellence à la marque qui s’occupe, elle, du design et de l’assemblage. C’est l’un des grands avantages de l’Allemagne, si fertile en terme d’usines, car quasiment tout peut y être fabriqué. Et très bien fabriqué en l’occurrence. C’est une caractéristique intégrale d’Archimede qui a vu le jour durant la dernière décennie.

Montre-Archimede-Pilot-Chronograph-Chrono-22

La collection Archimede Pilot propose différents formats très variés, de 36mm jusqu’à 46mm (qui se rapproche le plus des Fliegers authentiques dont le standard était de 55mm). Tous adhèrent au design traditionnel des montres iconiques utilisées par la Luftwaffe dans les années 1930 et 1940 : dimensions audacieuses, cadrans à index blancs sur fond noir, aiguilles en épée et couronnes surdimensionnées. La version chrono que nous avons eu entre les mains déroge un peu de la tradition tout en maintenant un design original et une grande lisibilité. Une fois livrée, dans un colis plutôt discret, nous avons été surpris pas la simplicité du packaging. En effet, Archimede réduit les coûts au maximum en terme de packaging et de marketing afin de se concentrer sur l’essentiel : la montre !

Montre-Archimede-Pilot-Chronograph-Chrono-14

La version chronographe n’est disponible qu’en 42mm de diamètre pour 13,6mm d’épaisseur. Avec grande surprise, la montre ne paraît pas démesurée sur les petits poignets (ce qui est notre cas), surtout grâce au fait que la lunette soit assez fine. Côté hauteur, la carrure est plutôt fine (environ 7mm) et grâce à un fond de boîtier bombé couplé à une lunette biseautée, son profil épais sur le papier ne paraît pas en réalité. Du moins une fois au poignet. Étonnamment pour une montre style Flieger, le fond de boîtier est transparent, en verre minéral, laissant entrapercevoir les entrailles du mouvement. Les puristes hocheront la tête car un fond solide est, pour ce type de garde-temps, sensé protéger contre les champs magnétiques. L’aspect brossé général du boîtier est impeccable et subtile. Rien à dire à ce niveau là, Ickler connaît bien son métier.

Montre-Archimede-Pilot-Chronograph-Chrono-18

Le cadran est un tri-compax classique avec une disposition 6-9-12. Le guichet de date a judicieusement été placé dans le compteur des heures (qui avec le compteur des minutes permet de totaliser les tours effectués par l’aiguille du chronographe) à 6 heures, ce qui permet de conserver l’équilibre du cadran. Le tout est protégé par un verre de crystal plat avec traitement anti-reflets sur chaque face qui se révèle ou disparaît selon l’angle où frappe la lumière. De plus, la luminescence est excellente, parfaitement équilibrée sur les aiguilles et sur les index. La couronne en onion ainsi que les poussoirs ont aussi leur mérite : non seulement sont-ils visuellement très esthétiques mais aussi agréables à presser, doux au toucher ainsi qu’au réglage puis assez dur au pousser pour éviter les erreurs de manipulation.

Montre-Archimede-Pilot-Chronograph-Chrono-10

Passons maintenant au côté mécanique. Ce garde-temps est propulsé par un mouvement automatique, calibre ETA Valjoux 7750 Élaboré. Ce dernier terme désigne simplement le fait que ce soit un mouvement standard avec des finitions esthétiques supplémentaires ainsi qu’une meilleure précision. Pour votre gouverne, ce chronographe automatique est le plus célèbre de l’horlogerie Suisse, et sert de base pour de nombreuses marques de luxe telles que IWC, Panerai, Breitling ou Tag Heuer. Et si vous n’avez jamais observé de chronographe en action, vous passerez très certainement beaucoup de temps à observer cette complication via le fond de boîtier. Pour le plaisir des yeux, vous pouvez aussi prendre un rotor avec gravure en option (180€ tout de même). Le seul gros défaut de ce mouvement réside dans le fait que son rotor qui s’emballe facilement : il vacille, créant un léger bruit ainsi que des vibrations. Rien d’anormal mais cela peut surprendre.

Montre-Archimede-Pilot-Chronograph-Chrono-6

Côté bracelet, rien à signaler. Nous avons testé la Pilot Chrono sur un bracelet en cuir noir à rivets. La boucle ardillon, tout comme les rivets, conserve bien évidemment l’aspect brossé du boîtier. Même si des bracelets en métal sont disponibles, pour nous une Flieger se porte sur un cuir. Point barre. En revanche, nous ne sommes pas contre l’option de la boucle déployante proposée par Archimede (50€ supplémentaires). En conclusion, c’est une excellente montre. Ce modèle de la marque a d’ailleurs été récompensée à plusieurs reprises lors des Goldene Unruh (Balance d’Or) et par le magazine Flieger Revue. Son caractère la rend plus propice à être portée en mode casual plutôt qu’en costume…sans parler du potentiel problème de manche de chemise à cause de son épaisseur. C’est une montre de haute voltige avec un tarif terre-à-terre, on vous la conseille les yeux fermés !

Montre Archimede Pilot Chronograph / Caractéristiques

  • BoÎtier : Acier inoxydable
  • Diamètre : 42mm
  • Épaisseur : 13,6mm
  • Type de verre : Saphir double traitement anti-reflets
  • Mouvement : Automatique ETA Valjoux 7750
  • Résistance à l’eau : 50m
  • Type de fermoir : Boucle ardillon
ACHETER MAINTENANT /  1295€