Parce qu’une montre aviateur est tout bonnement incontournable dans une collection horlogère, aujourd’hui nous nous penchons sur un style de choix : une « flieger« . Après avoir passé en revue l’Archimede Pilot 42 B ainsi que la Steinhart Nav B-Uhr 44, nous nous penchons sur un modèle qui fait fureur; nous avons nommé la Laco Paderborn. Un design récompensé à l’international, un mouvement automatique suisse ETA, ainsi qu’une fabrication allemande. De quoi ravir les plus exigeants d’entre vous, sans pour autant vous ruiner !

Montre-Laco-Paderborn-Pilot-Watch-B-21

Laco, spécialiste de la montre « Flieger »

Ce n’est pas la première fois que nous parlons de Laco et pour une bonne raison. C’est une marque allemande chargée d’histoire ayant vu le jour en 1925. Depuis presque un siècle, Laco fabrique des garde-temps au coeur du berceau horloger allemand à Pforzheim. Mais la réputation de la marque s’est surtout forgée lorsqu’elle fut sélectionnée au même titre que Stowa, IWC, A. Lange & Söhne et Wempe en tant qu’équipementier des pilotes de la Luftwaffe pour leur terrible combat durant la Seconde Guerre Mondiale. Un type de montre dont le design est originaire d’un cahier des charges rédigé par le gouvernement, devenu mythique depuis. Malgré l’élargissement de ses gammes, Laco demeure surtout connu en matière de montres aviateurs.

Montre-Laco-Paderborn-Pilot-Watch-B-20

Les montres pilotes de type B-Uhr

Lorsque Adolf Hitler annonça sa volonté de reconstituer la flotte aérienne allemande en 1935, la Lufwaffe fut officiellement créée. Et au même titre que l’approvisionnement d’avions, le Ministère de l’aviation du Reich (le Reichsluftfahrtministerium) fut aussi responsable de trouver des garde-temps pour les pilotes de ses bombardiers. Les premiers dessins reprenaient un cadran à Angle Horaire comme la Longines Lindbergh (3h = 45°, 6h = 90°, etc.), mais l’idée fut abandonnée pour créer un nouveau genre qui deviendra par la suite un standard. Les montres mesuraient alors 55mm de diamètre et intégraient des mouvements mécaniques à remontage manuel provenant de montres à gousset avec un balancier Breguet, le tout entouré d’un coeur en fer afin de les rendre anti-magnétiques, un incontournable en aviation.

Montre-Laco-Paderborn-Pilot-Watch-B-11

Le tout arborait une large couronne en oignon et était monté sur de longs bracelets rivetés en cuir afin d’être placés sur les manches des manteaux. Leur large ouverture de cadran combiné à un fond noir et des index/aiguilles luminescents les rendaient parfaitement lisibles en tout temps. Le nom « B-Uhr » (ou type B) est une abbréviation de « Beobachtungs-Uhren », soit littéralement « montres d’observation ». Chaque montre était la propriété de l’armée et non du pilote, puis chaque boîtier était gravé « FL23883 » (FL pour Flieger, 23 pour instrument de navigation et 883 étant le numéro donné par l’autorité technique aérienne). La précision étant cruciale, chaque montre était réglée et testée selon les plus hauts standards de l’observatoire allemand de Hambourg. L’histoire en dit bien plus, mais ce sera l’objet d’un autre article 😉

Montre-Laco-Paderborn-Pilot-Watch-B-12

Un design primé aux IF Design Awards

C’est une récompense plutôt atypique pour une montre aussi classique. En effet, la Laco Dortmund (et ainsi la Paderborn étant donné que seul leur mouvement les différencie) a été récompensée d’un IF Design Award en 2015 dans la catégorie « Produit ». Bon, d’accord, la question se pose : qu’est-ce qu’un IF Product Design Award ? Depuis 1954, l’International Forum Design organise une compétition internationale de design, l’une des plus réputées au monde. Ce symbole d’excellence enregistre chaque année plus de 5000 dossiers de participation provenant de près de 59 nations. Tous sont jugés par des experts reconnus et certains se voient attribuer le célèbre sceau « iF ». En gros, c’est l’équivalent d’un Oscar pour les designers et c’est loin d’être anodin.

Montre-Laco-Paderborn-Pilot-Watch-B-18

Boîtier

Commençons par passer en revue le boîtier de cette Laco Paderborn. Celui-ci est en acier inoxydable foncé entièrement sablé pour un rendu gris mat, mesurant 42mm de diamètre par 50,2mm de longueur corne à corne. Côté épaisseur, le boîtier mesure 13,3mm de hauteur, verre bombé inclus, puis 11,2mm sans. C’est donc une montre aux proportions raisonnables, voire un minimum étant donné qu’il s’agit tout de même d’une flieger, qui ira même aux petits poignets. La carrure est droite tel un cylindre de 4,6mm de hauteur et arbore la fameuse gravure « FL23883 » du côté opposé à celui de la couronne. Les cornes soudées sont droites et plongent très légèrement, donnant tout de même un aspect particulier sur le poignet. En théorie, c’est un design fidèle à l’original, n’ayant pas subi les dictats du marché actuel ni des évolutions déviantes à travers le temps. On y retrouve la traditionnelle couronne en oignon tandis que le verre en saphir est bombé puis traité anti-reflets. Pour finir, le fond de boîte est gravé de la fiche technique de la montre à la manière des originales.

Montre-Laco-Paderborn-Pilot-Watch-B-5

Cadran

Le fond est d’un noir mat profond avec un cadran façon Baumuster B mettant en avant les minutes tandis que les heures sont placées sur un anneau entourant l’axe central avec un index triangulaire positionné à midi. Comme toute montre aviateur qui se respecte, cette Laco est chargée de matière photoluminescente, du SuperLuminova C3 pour fournir une lisibilité optimale de jour comme de nuit (indispensable dans un cockpit d’avion de l’époque). Cette luminescence a été appliquée sur tous les bâtons du chemin de fer, sur les chiffres arabes pairs des minutes puis sur les points marquants les heures sur l’anneau central. Cela crée une différence jour/nuit assez surprenante mais intéressante car celle-ci ajoute un peu de complexité au cadran, ce qui la différencie des autres montres flieger du marché. Les aiguilles de type glaive ont été bleuies thermiquement pour obtenir ce rendu bleu métallisé foncé qui joue constamment avec la lumière, contraste avec les tons foncés et ajoute ainsi un peu de texture. La trotteuse elle, affiche un contre-poids noir mat puis un corps recouvert de SuperLuminova C3. Vous l’avez deviné, le rendu de nuit est puissant, mais c’est aussi une obligation pour une montre du genre.

Montre-Laco-Paderborn-Pilot-Watch-B-16

Mouvement & réglage

Laco aime bien donner des noms à ses mouvements même s’ils sont standards; pour le coup, celui qui équipe cette Paderborn est un calibre Laco 24. Il s’agit tout bonnement du bon vieux calibre suisse ETA 2824.2, l’une des meilleures références sur le marché. C’est un tracteur fiable et robuste disposant de 25 rubis, oscillant à 28’800 alternances par heure et équipé d’une réserve de marche de 38 heures. Et c’est sans compter ses aptitudes d’absorption des chocs puis sa résistance aux interférences magnétiques. Sur le papier, ce mouvement automatique offre une déviation quotidienne de +/-12 secondes par jour, ce qui est très raisonnable. Par curiosité, nous l’avons passé sur notre Lepsi Watch Scope et voici ce que nous avons obtenu : 4,8 secondes par jour avec une amplitude de balancier de 307° sur un repère de 0,5ms. Un excellent résultat, mais à prendre avec des pincettes car la montre était pleinement remontée et le fond de boîte est assez épais. Côté réglage, vu qu’il s’agit d’une montre à 3 aiguilles et sans grande étanchéité (5ATM), il n’y a rien de plus simple : pas besoin de dévisser la couronne, en position 0 vous remontez le mouvement manuellement. En position 1, il ne se passe rien car la fonction de date n’est pas utilisée. Puis en position 2, vous réglez l’heure avec fonction stop-seconde. Et voilà !

Montre-Laco-Paderborn-Pilot-Watch-B-22

Bracelet & confort

Le bracelet de cette montre Laco est très épais, comme la plupart des montres flieger. Il faut bien rester fidèle à l’histoire et c’était la guerre non de Dieu ! Il s’agit d’un bracelet en cuir de veau marron avec deux rivets en acier sablé placés de chaque côté à moins d’un centimètre de l’entre-corne. Les surpiqûres sont blanc-crème tandis que le revers est noir. Un petit plus car ce dernier ne marquera pas avec la transpiration, du moins pas comme sur un revers en cuir naturel. C’est un bracelet qui surprend de par sa souplesse, car avec ses 4mm d’épaisseur, on ne s’y attend pas du tout. Il est donc très agréable dès le premier porté et se moule immédiatement à votre poignet. Combiné avec un fond de boîte légèrement arrondi, c’est une montre très confortable. Les cornes sont trop hautes pour gêner et le diamètre ou la couronne ne sont pas assez disproportionnés pour frotter sur le poignet. Petit point négatif, la boucle ardillon est en acier brossé gravé du logo « Laco ». Et alors nous direz-vous ? On aurait bien aimé que celle-ci s’accorde mieux avec le gris mat du boîtier. C’est un détail, d’accord, mais c’est notable.

Montre-Laco-Paderborn-Pilot-Watch-B-25

Notre avis sur cette montre

On ne va pas vous mentir, avant même d’avoir la montre en main, on l’aimait déjà. D’une part parce que Laco est l’une des marques historiques en montres Flieger et que la construction est allemande, ensuite car son design est très fidèle aux originaux et récompensé d’un IF Design Award, puis car son mouvement est un ETA 2824.2, et finalement car son prix est très attractif. Une fois en main, son écrin est fidèle aux valeurs de la marque, soit de bonne facture, puis la montre se glisse naturellement sur le poignet. Elle est belle, elle a une gueule, une vraie une personnalité mais n’en fait pas trop. Sur le papier tout y est et sur le poignet tout le fait. Est-ce qu’on la recommanderait ? Oui, sans hésiter. Nous n’avons pas non plus testé des dizaines de montres du genre, mais jusqu’à présent, c’est notre préférée. Est-ce vous devriez l’essayer ? C’est plus compliqué car il n’y a que très peu de revendeurs en France, mais si vous pouvez : foncez !

Montre-Laco-Paderborn-Pilot-Watch-B-23

Montre Laco Paderborn 861749 / Caractéristiques

  • Boîtier : Acier inoxydable « Dark » / Finition sablée
  • Diamètre : 42mm
  • Longueur : 50,2mm
  • Epaisseur : 13,3mm
  • Entrecorne : 20mm
  • Fond de boîte : Plein
  • Type de verre : Saphir bombé / Traitement antireflets
  • Mouvement : Automatique calibre Laco 24 (ETA 2824.2)
  • Bracelet : Cuir de veau marron / Rivets sablés
  • Type de fermoir : Boucle ardillon / Finition sablée
  • Résistance à l’eau : 5ATM / 50m
 DISPONIBLE ICI   /   850€