En quelques années à peine, c’est devenu l’un des fleurons de l’horlogerie française. Du Grand Prix de l’Horlogerie de Genève au Watches & Wonders en passant par la célèbre vente caritative Only Watch, Trilobe a su malgré son jeune âge se tracer un superbe chemin pour se faire reconnaître sur la scène mondiale. Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de la Directrice Générale de la marque, nous avons nommé Volcy Bloch.

LPP : Bonjour Volcy et merci de nous accorder un peu de ton temps. Dis-nous, comment as-tu connu Le Petit Poussoir ?

Volcy : Le Petit Poussoir fait partie des médias français dont nous apprécions particulièrement l’ouverture à l’horlogerie pour tous et où le luxe n’est ni ostentatoire, ni statutaire, mais bien un luxe pour soi, valeur à laquelle nous sommes particulièrement sensibles.

LPP : En quelques mots, qui est Volcy Bloch ?

Volcy : Une femme qui a mis de côté 20 ans de carrière de groupe en France et à l’international, pour se lancer dans l’aventure trépidante et féérique de la création d’une maison de Haute Horlogerie au côté du fondateur Gautier Massonneau en 2018. Séduite par l’approche novatrice, l’ambition et la créativité au cœur même du projet fondateur de Trilobe, Volcy Bloch s’associe à Gautier Massonneau, et ensemble, ils déploient énergie et enthousiasme pour lancer la marque, le 17 Décembre 2018 à Paris.

LPP : Quand as-tu commencé à t’intéresser à l’horlogerie ?

Volcy : Rien ne me prédisposait à l’horlogerie. L’histoire commence par un stage de fin d’étude à Hong Kong parce que j’avais appris le Chinois et j’étais passionnée d’Asie. J’y suis finalement restée plusieurs années, au sein du groupe Richemont, où j’ai pu plonger au sein de l’horlogerie. Fille de sculpteur, j’ai été particulièrement sensible à cet univers très artistique dans le fond, où convergent créativité, savoir-faire, talents, passion, histoire et mouvements.

LPP : Où, quand et comment est né le projet Trilobe ?

Volcy : Le projet Trilobe est né avec Gautier Massonneau en 2013. Né en 1990, diplômé de l’université Paris Dauphine et des Ponts et Chaussées, Gautier Massonneau a débuté sa carrière dans le monde des financements d’infrastructures, au Japon d’abord, puis au Moyen-Orient, à Dubaï. Un écosystème à première vue à mille lieues de l’univers feutré de la Haute Horlogerie, mais qui se révèle pourtant assez proche de la complexité, l’ingénierie et la temporalité du développement d’un projet horloger. Ce métier fût également l’occasion de nombreux voyages incongrus et ainsi d’autant d’opportunités de bousculer ses paradigmes et référentiels culturels.

Fils d’architecte et décorateur, Gautier Massonneau est par ailleurs encouragé à se mettre en éveil, à changer de perspectives, mélanger les matières et les formes, tout en respectant une certaine tradition, toujours avec cette attirance pour la beauté et la complexité. À l’heure de s’offrir sa première montre de collection, Gautier Massonneau rencontre un défi : un monde horloger qui tend aujourd’hui à se polariser autour de deux extrêmes : tradition d’une part, innovation de l’autre. Cela se traduit par une offre foisonnante et de plus en plus exigeante d’un point de vue technique, mais sans grand renouvellement : la technolâtrie et l’atypisme règnent, au détriment de l’innovation et de la création du beau. Naît alors le défi personnel d’inventer et de réaliser sa propre montre. Entre rupture et continuité, elle devra être différente, belle et intemporelle, tout en étant classique dans son épure.

La genèse de Trilobe découle d’une part de la volonté de voir le monde différemment, et d’autre part de pouvoir offrir des montres suffisamment différentes, tout en restant classiques dans leur épure. « Nous lisons l’heure de la même façon depuis des siècles, avec des indicateurs de temps mobiles et un temps fixe, figé sur le cadran ». La montre Trilobe est ainsi née du désir d’explorer une nouvelle possibilité dans l’univers de l’horlogerie. La montre renverse ainsi le référentiel d’affichage de l’heure en mettant le temps en mouvement, tandis que ses indicateurs deviennent fixes. Telle est l’ambition fondatrice : créer un nouveau classique, en mettant l’innovation au service de la création. Une montre ayant du sens aujourd’hui, qui en aurait eu il y a cent ans et qui en aura toujours dans cent ans.

LPP : L’affichage des montres Trilobe a quelque chose d’unique. Peux-tu nous présenter le concept ?

Volcy : « Les aiguilles en moins, la magie en plus ». Trois anneaux rotatifs s’élancent, portant chacun une gradation du temps : heures, minutes, secondes. Un nouveau classique ! Et le petit plus ? Les anneaux tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Pour notre première collection, Les Matinaux, trois anneaux rotatifs s’élancent, portant chacun une graduation du temps : le plus grand anneau pour les heures, le médian pour les minutes, et le plus petit pour les secondes. Pour notre deuxième collection, Nuit Fantastique, l’anneau des heures reste le même, mais celui des minutes se transforme en roue qui apparaît au sein d’un guichet et on retrouve la roue des secondes qui alterne au centre en clous de Paris avec une bague azurée. Enfin, notre collection Une Folle Journée fait écho à notre édition initiale, mais cette fois-ci, nos trois anneaux sont étagés et s’envolent sous une bulle saphir de 10,2mm de hauteur !

LPP : En quelques années à peine, vous êtes passés d’un mouvement ETA doté d’un module à un véritable calibre maison. Comment avez-vous réussi cette prouesse ?

LPP : Ce fameux calibre X-Centric, peux-tu nous le présenter ?

Volcy : L’innovation et l’expertise sont au service de la poésie du cadran. Trilobe brise l’absolu de l’horlogerie avec sa dynamique excentrée : un challenge face à la cinématique horlogère historiquement centrée. Le calibre automatique X-Centric vient défier les codes de l’horlogerie traditionnelle avec un affichage de l’heure inédit. D’une vision Centrique à X-Centrique de l’horlogerie. Trilobe joue les contrastes dans un jeu de pile ou face : une vision X-Centric de l’horlogerie côté face, avec ses 3 anneaux excentriques et mobiles, et une approche concentrique côté pile, axée autour d’une perspective centrée, graphique et architecturale, un pilier cher à Trilobe.

Le calibre X-Centric, mouvement automatique signature, doté d’un micro-rotor, allie le défi technique à une approche ‘‘artistiquement décalée’’, tout en perpétuant l’excellence horlogère Suisse. Miroir de l’identité de la marque, ce calibre maison sublime la géométrie architecturale dans un esprit assurément contemporain avec un design épuré. Son harmonie apporte raffinement et modernité à nos trois collections.Condensé d’innovation, les anneaux du temps (Heures, Minutes et Secondes) sont indissociables du mouvement, qui seul rend possible la libération du temps.

LPP : Vous avez été nominés au Grand Prix de l’Horlogerie de Genève peu après votre lancement et durant 3 années consécutives. Qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Volcy : Ces nominations font avant tout infiniment plaisir quand on lance sa propre maison. C’est finalement une certaine forme de reconnaissance des institutions quant à la créativité et au savoir-faire de Trilobe. Par ailleurs, ces nominations nous permettent de soutenir la construction progressive de notre notoriété grâce aux retombées presse d’une part et aux expositions GPHG itinérantes.

LPP : Votre collaboration avec Daniel Buren a également rencontré un franc succès durant l’édition 2021 de la vente aux enchères Only Watch. Comment est né ce projet hors-norme ?

Volcy : Nous étions désireux, pour honorer l’ambition du projet Only Watch, d’offrir une création unique et emplie de sens, où l’art et l’horlogerie font écho à l’audace et la générosité. Daniel Buren, considéré comme l’un des Artistes Français les plus reconnus de la scène internationale, déplace ses célèbres rayures par le monde, à l’intérieur d’espaces d’architectures. Nous avons souhaité l’inviter à s’exprimer au sein d’un espace d’architecture très restreint, le temps Trilobe. Pourtant l’artiste n’a que très peu de collaboration à son actif, dont sa collaboration exceptionnelle avec la Maison Hermès en 2010 pour laquelle il produisit 360 Carrés, tous uniques. Louis Vuitton lui confia également en 2013 chacune des vitrines de ses magasins les plus emblématiques à travers le monde ainsi que la réalisation de son défilé dans la Cour Carrée du Louvre. Avec l’horloge la Réciproque, c’est le temps Trilobe que Daniel Buren est venu sublimer pour la cause Only Watch. Après un an d’échange et de travail collaboratif, est ainsi né la réciprocité, autour d’un cœur battant écarlate, alliant une dualité entre la technicité Trilobe et la proposition unique de l’Artiste en dialogue immédiat avec l’X-Centricité » de Trilobe.

LPP : Comment vois-tu le futur de la marque ?

Volcy : La marque a pris un virage stratégique depuis Watches and Wonders Genève 2022, première exposition internationale depuis notre lancement (or salon régionaux). Ce salon nous a permis d’accélérer sensiblement notre développement commercial et de gagner en visibilité et en notoriété. Aujourd’hui, nous ambitionnons de devenir une maison horlogère indépendante et reconnue, ancrée sur l’innovation, la créativité, le savoir-faire avec un concept et un design hautement identifiable.

LPP : Aurais-tu un conseil à donner à ceux et celles qui hésitent à se lancer dans un projet horloger ?

Volcy : C’est encore bien trop tôt pour déjà donner des conseils, ou alors ce serait les erreurs à ne pas reproduire…J’ai l’impression que nous venons de nous lancer et surtout notre route est encore bien longue et sinueuse ! En revanche, pour quiconque a une jolie idée, la passion pour l’animer et de la volonté assurément, alors c’est une formidable aventure !

LPP : Travail mis à part, as-tu d’autres passions dans la vie ?

Volcy : Oh oui ! Outre mes enfants, je suis passionnée de haute montagne, l’attrait des sommets. Et puis les voyages. J’ai reçu comme cadeau de 18 ans de la part de toute ma famille un billet d’avion….et l’aventure était lancée. Enfin le piano m’accompagne depuis toujours.

LPP : Un petit mot pour la fin (ou un teaser sur la prochaine sortie) ?

Volcy : Rendez-vous à Genève pour les Geneva Watch Days pour ceux qui le souhaitent ou à Paris dans notre showroom toute l’année, où nous prenons beaucoup de plaisir à accueillir ceux qui le souhaitent autour de nos collections, quelques bulles fraîches ou d’excellents whiskys chinés pour les amateurs. Un teaser sur la prochaine sortie…ça se complique, doucement, mais sûrement  !

Visiter le site officiel de Trilobe.