G-Shock est une marque que nous affectionnons particulièrement. Peut-être un peu à cause de notre côté « geek », mais surtout à cause de notre goût pour les sports extrêmes. Nous aimons la mécanique horlogère, c’est notre passion, mais il faut aussi tenir compte du côté fonctionnel limité de nos garde-temps. Car pour pouvoir les porter, il faut aussi en prendre soin. C’est là que la marque nippone rentre en jeu : il n’y a plus de limites. Les gens sont souvent étonnés lorsqu’ils nous voient porter une G-Shock. En effet, la DW-5600 nous accompagne régulièrement et encore plus durant la saison estivale. Aujourd’hui, nous allons vous parler de la GA-B001.

Une construction intégrée plus ergonomique

Passer en revue la « Casioak » GM-B2100 Full Metal relevait presque de l’obligation éditoriale au vu de son succès planétaire. Et tandis que la G-Shock originelle a son charme, il était temps pour nous de sortir des sentiers battus et surtout de notre zone de confort. C’est pourquoi nous avons décidé de vous parler de la nouvelle GA-B001 qui malgré son silence médiatique arbore une nouvelle structure innovante qui mérite d’être soulignée. On le voit au premier coup d’oeil : son bracelet a fusionné avec sa lunette, le tout étant tenu par des vis sur les côtés; un design intégré assurant ainsi un meilleur ajustement grâce à la réduction de l’espace entre le poignet et le fond de boîte. Mais ce n’est pas tout : le boîtier qui entoure le module (équivalent du mouvement) est composé d’un mélange de résine et de carbone pour une légèreté accrue et une résistance exceptionnelle aux fissures. Cette structure est nommée « Carbon Core Guard ».

Une alliance digitale et analogique

Pour marquer ce tournant vers l’avenir, cette nouvelle collection affiche un design futuriste inspiré des l’univers du gaming et du futur de notre monde connecté : la réalité virtuelle. Sa structure moulée qui dépasse largement du verre minéral agit comme une couche protectrice supplémentaire. Le cadran lui, propose un double affichage analogique/digitale avec des formes géométriques que l’on pourrait presque retrouver dans le vaisseau spatial d’un film hollywoodien. Et si l’on regarde le modèle que nous avons eu en main, la référence GA-B001G-1A, on imaginerait bien Moff Gideon de la série The Mandalorian la porter par-dessus ses gants comme le faisaient les pilotes de la Seconde Guerre mondiale. Lorsqu’on joue avec le sélecteur de mode à 9 heures, on retourne immédiatement en enfance en voyant ce carré strié aux coins coupés tourner pour s’aligner avec la fonction choisie. Certains modèles de la gamme sont dotés d’une couche de Neobrite sur les aiguilles, mais pas celui-ci (car la photoluminescence ne fonctionne quasiment pas sur le noir). Le rétroéclairage LED est donc là pour vous assurer une lisibilité dans la pénombre, mais sans en abuser car l’alimentation est à pile et se limite à 2 années d’autonomie.

Des fonctions essentielles et du Bluetooth

Les aficionados de la marque seront familiers avec les fonctions offertes par cette G-Shock : heure universelle, retardateur, calendrier, chronomètre et alarme(s). Leur utilisation est typique d’une G-Shock : sélectionnez un mode grâce au poussoir à 8 heures, ajustez avec celui à 10 heures (et laissez appuyé pour accéder aux réglages), activez le rétroéclairage sur le poussoir à 2 heures, puis déclenchez le chronomètre à 4 heures. Même si la précision n’a plus vraiment d’importance sur une telle montre, tant elle sera meilleure qu’une montre mécanique, nous pouvons la mentionner : -/+15 secondes par mois. Et si vous couplez la montre à votre téléphone avec l’application Casio Watches (sur iOS ou Android) grâce à une connexion Bluetooth, la fonction que Casio appelle « Mobile Link », la question de la précision ne se pose même plus. Ce lien sans fil vous donnera notamment accès au réglage automatique de l’heure, à un réglage facilité de la montre, ainsi qu’une fonction de détection de votre téléphone. C’est toujours utile.

Quatre versions dont deux translucides

Même si l’on sait bien que G-Shock nous réserve une multitude de déclinaisons, il fallait bien commencer quelque part. Et histoire de coller avec son inspiration de départ, la marque n’y est pas allée de main morte sur les coloris ! Outre la version la plus sobre, la GA-B001-1A dans son écrin noir mat, on découvre un second modèle rouge vif, la GA-B001-4A, ainsi que deux versions translucides : la GA-B001G-2A avec son bleu turquoise dégradé, ainsi que celle que nous avons eu en main, la version noire ponctuée de rouge, référence GA-B001G-1A. En même temps, quand on s’appelle G-Shock, c’est presque normal. C’est donc une montre pour le moins décalée qui comporte un nombre d’innovations qui parleront aux fans de la marque. Elle est un peu folle, mais tellement légère avec son poids plume de 51 grammes qu’on ne la sent presque pas au poignet. Le confort est donc irréprochable et la résistance est toujours aussi hallucinante. On se demande d’ailleurs comment aucune autre marque n’a réussi à s’imposer sur ce créneau. Son prix : 129€ pour les modèles unis et 149€ pour ceux translucides.

Disponible sur le site officiel de G-Shock.

Montre G-Shock GA-B001G-1A / Caractéristiques

  • Boîtier : Carbone et résine
  • Diamètre : 42,5mm
  • Longueur : 46mm
  • Épaisseur : 13,8mm
  • Photoluminescence : Non
  • Rétroéclairage : Oui / LED
  • Type de verre : Minéral
  • Fond de boîte : Plein à vis
  • Mouvement : Quartz
  • Calibre : Module 5690
  • Autonomie : 2 ans
  • Bracelet : Résine
  • Boucle : Ardillon
  • Résistance à l’eau : 20 ATM / 200 mètres
  • Édition limitée : Non
  • Garantie : 2 ans