Après avoir marqué l’histoire horlogère dans les années 70 grâce à son affichage horizontal du temps, l’Amida Digitrend revient sur le devant de la scène. Cette réédition reprend les traits du modèle original, évoquant les tableaux de bord des automobiles et des avions de cette époque, avec un design (désormais) rétro-futuriste qui ne perd pas une ride… mais gagne en charme !

Lancée initialement en 1976, l’Amida Digitrend se distinguait par son design audacieux et son mode d’affichage du temps non conventionnel. À une époque où l’industrie horlogère subissait de plein fouet la crise du quartz, Amida a introduit cette montre comme une réponse créative et mécanique aux montres à quartz économiques. Elle était connue pour son boîtier en forme de « casquette », conçu pour permettre aux conducteurs de voir l’heure sans détourner le poignet.

Son design, inspiré par l’esthétique des supercars et des cockpits d’avions, offre une lecture de l’heure à travers un prisme en saphir qui projette l’affichage numérique sur le côté de la montre. Une petite singularité qui permet une lecture facile et rapide, notamment grâce à sa complication d’heures sautantes, idéale ceux avec les mains scotchées sur un volant (voire un guidon). Le boîtier lui, usiné en acier 316L, affiche des proportions et finitions qui nous parlent : 39mm de largeur et majoritairement brossé avec des chanfreins polis. Le tout renferme un mouvement automatique signé Soprod, l’un de ses meilleurs d’ailleurs, soit un calibre Newton P092. Et pour s’adapter à cette pièce, celui-ci a été couplé à un module maison, permettant la petite complication qui l’accompagne. Et c’est tellement bien pensé qui croirait voir un mouvement maison !

Pour nous, cette Amida Digitrend est une poupée russe qui renferme plein de liens avec d’autres projets horlogers. On pense notamment à la Girard-Perregaux Casquette 2.0 que nous regrettons de ne pas avoir achetée, mais aussi à la première SpaceOne que nous adorons. C’est sans compter les MB&F HM5 et HM8 qui ont peut-être vu leur inspiration en découler, et nous en ratons certainement d’autres. Ajoutez à cela deux jeunes fondateurs, l’un français, Clément Meynier (derrière Depancel) et l’autre genevois, Matthieu Allègre (designer horloger), et pour nous c’est un très gros coup de coeur. Le tout sera disponible en précommande le 28 mai sur le site officiel d’Amida pour 3,500€ avec une livraison prévue au mois d’octobre. Comme quoi, il n’est jamais trop tard, même 50 ans après !

CARACTÉRISTIQUES – AMIDA DIGITREND

Boîtier : Acier inoxydable 316L
Dimensions : 39mm de largeur x 15.6mm d’épaisseur
Étanchéité : 50 mètres (5 ATM)
Cadran : Disque rotatifs avec prisme en saphir
Mouvement : Automatique
Calibre : Soprod Newton P092 avec module maison
Bracelet : Cuir de veau ou acier
Boucle : Ardillon ou déployante
Prix : 3,500€ TTC

Plus d’informations sur le site d’Amida.