Avant même de commencer, nous voyons déjà les aficionados nous jeter des regards fusilleurs. Mais c’est dans notre ADN, on creuse et on assume. Minotto Marina, vous ne connaissez certainement pas et c’est bien normal. Cette jeune marque asiatique venue de Thaïlande a tout récemment vu le jour à l’initiative d’Aekpong Junbhian, un entrepreneur passionné d’horlogerie vintage et notamment de montres de plongée militaires. Pour le coup, quoi de plus évident que de rendre hommage aux fameuses plongeuses italiennes aux formes rares et iconiques : les montres Panerai.

Montre-Minotto-Marina-Moccagatta-Commander-5

Ce premier modèle de la marque tire son nom du commandant Vittorio Moccagatta de la Marine Royale Italienne. Un officier de la Seconde Guerre Mondiale ayant dirigé une flottille de véhicules d’assauts au sein d’un escadron surnommé « X-MAS », connu pour avoir créé des torpilles humaines ainsi qu’entraîner des hommes-grenouilles, les « nuatori », qui avaient pour mission de faire exploser les bateaux ennemis de manière furtive. La FOR-01 rend donc hommage au commandant et à ses hommes ayant combattu en risquant leur vie dans les eaux durant la grande guerre.

Montre-Minotto-Marina-Moccagatta-Commander

Au premier abord, la ressemblance est frappante : on croît voir une Panerai. Et vue de dessus, une Radiomir 1940 plus exactement. Le boîtier est en acier 316L avec un diamètre de 44mm et une épaisseur de 14mm. Pour un petit poignet comme le nôtre, c’est limite mais on s’y fait. La carrure, les cornes et le fond de boîte sont finement brossés de manière uniforme, sauf sur les cornes où l’on remarque un brossage différent, en biais. Seule la lunette est polie afin de casser la linéarité du brossage, mettant ainsi en valeur le verre minéral bombé (environ 2mm de hauteur).

Montre-Minotto-Marina-Moccagatta-Commander-7

La couronne de la montre est vissée. Elle est crantée et polie sur le pourtour puis révèle le logo de la marque, une lettre « M » très anguleuse, sur une gravure laser en négatif. Le fond de boîte lui aussi a été gravé au laser en affichant les mentions de base (marque, modèle, acier, étanchéité) ainsi qu’un homme-grenouille sous lequel est mentionné le numéro de série limitée : 034/100 dans notre cas. Il est très épais et relève la montre sur le poignet en assurant pour le coup un meilleur confort.

Montre-Minotto-Marina-Moccagatta-Commander-9

Côté fond de cadran, nous retrouvons un fond noir mat superposé sur un fond blanc. C’est donc sur ce dernier que les couches de Superluminova C1 ont été appliquées. On y retrouve uniquement le marquage des heures avec 4 chiffres arabes (3, 6, 9, 12) utilisant une police d’écriture identique à celle de la marque italienne, complétés d’index en bâtons. À la lumière du jour la couleur des index ne tire pas sur le vert et pourtant la luminescence est relativement bonne à la tombée de la nuit. Pour ce qui est des aiguilles, pas de trotteuse; la marque a opté pour une finition dorée afin de créer des reflets de lumière sous certains angles.

Montre-Minotto-Marina-Moccagatta-Commander-17

Parlons maintenant mécanique. La FOR-01 est propulsée par un mouvement à remontage manuel, un calibre Unitas 6497. C’est un mouvement répandu créé dans les années 50 ayant été utilisé par de nombreuses marques, Panerai inclus (avec des finitions bien plus élaborées), dont la fiabilité et la robustesse sont légendaires. Avec ses 17 rubis et une réserve de marche de 46 heures, celui-ci oscille à 18’000 A/h. Il peut donc quasiment tenir 2 jours, mais comme toute montre équipée d’un tel mouvement, l’idéal reste de la remonter tous les jours à la même heure afin d’assurer un fonctionnement optimal.

Montre-Minotto-Marina-Moccagatta-Commander-8

Pour finir, la montre est livrée avec un bracelet en cuir vieilli, doublé donc très épais, avec des surpiqûres beiges. L’effet est très réussi mais la colle sur le côté aurait pu être plus précise. Il se ferme via une boucle ardillon surdimensionnée, brossée comme le boîtier, sur laquelle le logo de la marque y a aussi été gravé au laser. Nous avons particulièrement apprécié l’écrin livré avec la montre, une boîte en bois très bien finie ornée d’une plaque dorée gravée à l’intérieur de laquelle se trouvent 2 compartiments logeant d’une part le garde-temps et d’autre la notice ainsi que la garantie. Élément rassurant, tout a été livré en temps et en heure, sans passage par la douane (et oui, ça arrive).

Montre-Minotto-Marina-Moccagatta-Commander-16

En somme, c’est un garde-temps intéressant. Plutôt imposant, il faut l’assumer. Difficile de le mettre sous une manche de chemise, c’est donc plutôt un compagnon casual qui saura résister à une utilisation active, notamment grâce à son étanchéité de 10ATM. Le gros point négatif est son extrême ressemblance à une montre Panerai. C’est aussi sa vocation car peu d’alternatives sont disponibles dans ce style si particulier ; nous pouvons donc comprendre la démarche d’Aekpong. Le second bémol est que la marque est très jeune et produit ce modèle en série limite, en Asie de surcroît. La question de la disponibilité des pièces de rechange à long terme doit donc se poser. En toute transparence, nous avons du mal à nous prononcer. Peut-être que la véritable question à se poser est plutôt « et pourquoi pas » ?

Montre-Minotto-Marina-Moccagatta-Commander-11

Montre Minotto Marina Moccagatta Commander / Caractéristiques

  • Boîtier : Acier inoxydable 316L
  • Diamètre : 44mm
  • Épaisseur : 14mm
  • Type de verre : Verre minéral bombé
  • Mouvement : Mécanique calibre Unitas 6497
  • Résistance à l’eau : 10ATM / 100m
  • Type de fermoir : Boucle ardillon
DISPONIBLE ICI /  525€