Image

OMEGA

HISTOIRE DE LA MARQUE

C’est Louis Brandt qui fonda en 1848 l’une des plus grandes sociétés horlogères suisses : Omega. À l’époque, la marque porte son nom. C’est en 1879 que ses deux fils, Louis-Paul et César Brandt, décident de la production industrielle de montres à grande échelle. L’appellation Omega vient alors du calibre 19 lignes que l’entreprise lancera en 1894. La crise de la production horlogère de 1908 n’aura pas raison d’Omega qui saura sortir de cette mauvaise passe, jusqu’à la Première Guerre mondiale, qui fragilisera la firme jusqu’à la fusion. Ainsi, en 1930, Omega créa une holding avec Tissot : la SSIH. Les temps seront durs jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Loin de freiner le succès de la marque, c’est au coeur de la guerre, en 1942, que sera développé l’Omega Automatic, une des premières montres automatiques. Après la guerre, l’entreprise prospère en devenant l’emblème de la Canadian Air Force, mais également de l’armée américaine, de la Royal Australian Air Force ou encore de compagnies aériennes, ainsi qu’un partenaire du sport, avec notamment les Jeux Olympiques. L’année 1948 marquera la naissance de la première Seamaster, modèle phare de la marque et quelques années après, en 1957, celle du mythique chronographe Speedmaster. C’est la NASA qui choisira d’elle-même ce modèle en 1965 afin qu’il accompagne Buzz Aldrin sur la lune, lui donnant le surnom de Moonwatch. La crise reviendra alors en 1970, menaçant Omega du dépôt de bilan, parallèlement à l’avènement des montres à quartz. C’est la fusion entre la SSIH et l’ASUAG, futur Swatch Group, ainsi que l’entrée d’ETA SA Manufacture Horlogère, qui auront permis à Omega de renaître de ses cendres afin de faire perdurer un héritage horloger traditionnel, symbole de luxe et d’élégance.

FONDATION : 1848

SIÈGE SOCIAL : La Chaux-de-Fonds, Suisse

DERNIERS ARTICLES SUR OMEGA

Haut