La première fois que notre regard s’est posé sur les produits Swiss Kubik, une chose était certaine : nous allions les tester… et plus si affinité. Un remontoir, oui, mais pour quoi faire? Certains les considèrent comme des jouets pour nouveaux riches capricieux. Grossière erreur. Les écrins rotatifs sont non seulement très utiles pour conserver les réglages de vos montres automatiques (car après deux jours sans les porter, il faut tout remettre à l’heure), mais surtout pour éviter que vos mécanismes se grippent petit à petit. Donc si vous possédez plus d’une montre, dont au moins une automatique, et que vous voulez assurer une durée de vie maximale à vos garde-temps, c’est un « must ».

Remontoir-Swiss-Kubik-Startbox-8

Fondée en 1998, Swiss Kubik s’est rapidement imposée comme la référence des simulateurs de portée haut de gamme. Des produits 100% « Swiss Made » très appréciés des amateurs. Mais ce n’est qu’en 2007 lors du salon de Bâle que la marque a dévoilé une collection destinée à un plus large public : la Startbox. Ce modèle conserve le design iconique de la marque, mais avec des dimensions légèrement plus grandes, 11,2cm contre 10cm. Plus grande taille, donc synonyme d’adaptabilité à de plus grandes montres. C’est un bon point.

Remontoir-Swiss-Kubik-Startbox-30

Ce cube parfait est fabriqué en polyamide, une matière plastique possédant plusieurs caractéristiques intéressantes : absorption de l’humidité, séchage rapide, grande résistance et quasiment indéformable. Il est recouvert d’une peinture « soft touch » sur ses parois lui donnant un aspect et un toucher caoutchouteux plutôt agréable. Ce qui explique d’ailleurs les nombreux coloris disponibles : rouge, orange, jaune, bleu, noir et blanc. Le module intérieur, lui, demeure noir. Il se clipse/déclipse par une pression manuelle et est disponible en deux tailles (petit et standard).

Remontoir-Swiss-Kubik-Startbox-10

Son moteur est identique aux modèles haut de gamme de la marque mais n’offre pas différentes options de réglage. Il est alimenté par 2 piles alcalines (donc pas de câble d’alimentation) lui offrant plus de 3 ans d’autonomie. C’est surprenant. Son déclenchement se fait en appuyant sur le bouton présent au dos du boîtier qui intègre des diodes lumineuses clignotantes, une verte et une rouge, afin d’indiquer la mise en marche ou l’arrêt. Deux mois avant la décharge complète des piles, ce même bouton alerte l’utilisateur avec un voyant rouge. Le rendu est très réussi : des couleurs éclatantes et un scintillement progressif à la hauteur de nos attentes.

Remontoir-Swiss-Kubik-Startbox-3

Plutôt que d’opter pour un temps de fonctionnement journalier, les rotations sont déterminées par un nombre de cycles. Soit 900 rotations par jour, dans chaque sens de rotation, respectant ainsi les exigences de la quasi-totalité des mouvements automatiques du marché. Entre chaque cycle, le support s’arrête automatiquement pour se remettre dans sa position initiale. Le fonctionnement de cet écrin est extrêmement silencieux et pour nous en assurer, nous l’avons placé sur notre table de nuit. Le résultat ? Rien, un véritable sommeil de nouveau né.

Remontoir-Swiss-Kubik-Startbox-24

Trouver un beau remontoir au design épuré est une tâche ardue. Trop souvent sont-ils vieillots ou avec une touche futuriste de mauvais goût. C’est la première chose qui nous a marqué dans la Startbox : son design simple et moderne. Sans compter les nombreux coloris disponibles pour faciliter le mariage avec la décoration de son intérieur. La qualité de fabrication est excellente, mais elle se paye, d’où un prix qui peut faire froncer les sourcils. Mais c’est le juste prix. De notre côté, on adore. Et ce n’est qu’une question de temps avec qu’une Startbox finisse définitivement sur notre table de chevet.

Remontoir-Swiss-Kubik-Startbox-16

ACHETER MAINTENANT /  415€