Quand on parle montre, on a souvent l’image des terres helvétiques et du canton de Neufchâtel ainsi que celui de La Chaux-de-Fonds, berceau de l’horlogerie suisse rassemblant toutes les grandes maisons horlogères. Toutefois, ce n’est pas le seul lieu sur la planète où l’on fabrique des garde-temps de qualité. Le pays des droits de l’homme, de l’encyclopédie et du bonnet phrygien n’a pas à rougir concernant ses horlogers. À travers cet article, vous découvrirez ou redécouvrirez 15 marques de montres françaises qui sauront sans doute vous séduire par leur diversité et leur qualité et qui trouveront peut-être une place dans votre collection…

Akrone

Comme de nombreuses jeunes pousses horlogères, Akrone, qui est une dérive du mot « achrone » signifiant « hors du temps », est une histoire qui lie 3 amis passionnés de beaux objets et notamment de montres. Cette marque française aspire à produire des garde-temps singuliers avec un haut niveau de finition ainsi qu’un cahier des charges draconien et un rapport qualité/prix compétitif. Le résultat de ce cocktail de technique et de travail acharné permet d’obtenir des montres françaises dont certaines sont certifiées par l’Observatoire Horloger de Besançon et son poinçon de Vipère. De plus, les bracelets qui vous permettent de porter ces belles montres sont aussi réalisés par des artisans maroquiniers français.

Audace One

Ingénieur de formation et entrepreneur dans l’âme, Clément Jean-Louis fonde la marque Audace One en 2017 après avoir terminé sa formation chez Jaeger-LeCoultre. L’idée d’Audace One était de proposer des montres à l’esthétique résolument contemporaine. Dans un boîtier qui semble être un carré mais qui dispose de courbes généreuses, les montres de chez Audace One embarquent un mouvement automatique de la maison Vaucher Manufacture Fleurier. Les montres disposent déjà d’un design propre à la marque et celles-ci se distinguent aussi de par l’utilisation de matériaux composites en fibre de carbone ainsi que l’utilisation du titane pour une solidité ainsi qu’un poids avoisinant les 70 grammes.

Auricoste

Fondée en 1854 par Émile Thomas, un horloger spécialisé dans le domaine des chronomètres marins, cette maison sera reprise en 1889 par Joseph Auricoste, qui lui donnera son nom et qui sera récompensé lors de l’Exposition universelle de Paris de 1900 pour son travail. Le français fera ses armes dans le domaine horloger grâce à une prestigieuse collaboration avec l’Armée Française, qu’il s’agisse de l’Armée de l’Air avec la réalisation d’un chronographe Flyback que l’on retrouve sous le nom de Type 20 ou de la Marine Nationale avec l’instauration de la précision de l’heure Auricoste au sein de sous-marins ou de porte-avions célèbres comme Le Foch ou le Cleemenceau. D’ailleurs, cette étroite collaboration a marqué le design des garde-temps commercialisés par la maison Auricoste.

Baltic

Les années 1940 et ses garde-temps sont de véritables sources d’inspiration pour de nombreux horlogers. C’est le cas de la marque française Baltic qui a fait ses débuts avec des montres s’inspirant de ces années précédant la Seconde Guerre Mondiale. Leurs boîtiers sont produits et assemblés dans la région franc-comtoise à Besançon par des horlogers expérimentés tandis que leur première collection reprend les codes du « stepcase ». Ce boitier est particulier du fait que le verre est entouré d’une marche qui donne un rendu brut au garde-temps. C’est cet aspect brut et vintage, tout en utilisant des matériaux modernes, qui vient donner un certain cachet aux différentes montres que propose Baltic. Et c’est sans compter leur nouvelle collection nommée Aquascaphe qui s’annonce être un franc succès auprès des passionnés.

Blanccarré

Blancarré, c’est une véritable histoire d’amour entre un designer qui répond au nom de Nicolas Mertenat et le monde de l’horlogerie. Son idée : mettre au point une montre au design minimaliste, avec une approche brute des formes. La maison Blancarré s’est inspirée de sculptures cubiques, minimalistes avec une forme simple et épurée, mais sans être simplistes tout en assurant une qualité de finition exemplaire. Ce travail contemporain est sublimé par l’utilisation de matériaux nobles comme le titane ou encore la céramique. Le résultat de ce mélange d’art et de savoir-faire permet d’obtenir des garde-temps inclassables qui raviront tous les collectionneurs souhaitant afficher leur différence en sortant des sentiers battus.

Briston

Briston est une marque horlogère française qui se classe dans la tendance sport-chic provenant de la vie décontractée et chic que l’on mène dans les universités de l’Ivy League ainsi que du côté d’Oxford ou Cambridge. Les formes des garde-temps proposés par Briston font penser aux courses d’aviron endiablées interuniversitaires ou encore aux parties de cricket paisibles sur les campus. Ces montres se distinguent aussi par le choix des matières qui sont utilisées. Si on retrouve classiquement l’acier pour les cadrans, Briston utilise aussi de l’acétate de cellulose, très prisée dans la lunetterie haut de gamme, soit une matière plastique avec un motif écaillé permettant de donner un rendu original à ses garde-temps. Quartz ou automatique, ville ou plongée, la marque propose de nombreuses options tout en restant fidèle à son ADN.

Carzo & Lieutier

Les plateformes participatives telles que Kickstarter voient fleurir une pléthore de marques qui se distinguent seulement par une qualité plus ou moins bonne de marketing. La marque Carzo & Lieutier a aussi fait appel à ce système de financement pour se lancer mais avec une véritable identité visuelle et des montres au design unique. Empruntant les lignes viriles et racées des motos de course, elles arborent des boîtiers en forme de « circlips extérieurs », soit des pièces utilisées dans les boîtes de vitesse. Le look industriel de leurs montres fait leur charme. De plus, celles-ci sont entièrement assemblées en France. Le clin d’oeil au monde des motocyclistes ne s’arrête pas là car la collection s’appelle « Saint Luxeuil », Saint patron officiel des motards, reconnu par le Pape Benoît XVI en 2011.

Charlie Watch

Il est incroyable de voir le nombre de marques horlogères qui démarrent grâce à l’amitié. C’est encore le cas avec Charlie Watch qui débute en 2014 grâce à la volonté de 2 amis d’enfance, Ambroise et Adrien, de réaliser des montres françaises à la fois classiques et contemporaines tout en proposant un prix juste pour un produit de qualité. De l’esquisse à la fabrication, tout est réalisé en France. L’assemblage des montres est fait par une maison parisienne présente dans le secteur depuis une vingtaine d’années. Charlie Watch, c’est le gage d’un garde-temps avec une qualité de finition honorable pour un coût véritablement raisonnable.

Depancel

L’idée des créateurs de Depancel est liée à la passion horlogère d’une part, puis à l’importance de la mode masculine qui prend une place de plus en plus grande de nos jours. En 2016, lors de la création de la marque, l’idée de Clément Meynier était simple : proposer des garde-temps de qualité à des prix accessibles en limitant au maximum les intermédiaires. S’inspirant des moteurs ronronnant à chaque changement de rapports et des pneus qui crissent sur l’asphalte, Depancel est la contraction de Delage, Panhard, Facel Vega des fleurons de l’automobile français. L’atelier propose des montres fabriquées en France, avec un niveau de finition plutôt intéressant.

Dodane

La marque Dodane est une maison horlogère dont les origines remontent à 1857. Installée dans le Doubs depuis bientôt 5 générations, elle a fait ses classes dans le domaine de l’aéronautique civile et militaire. Dodane, a été le plus grand et ancien fournisseur de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN). Les lettres de noblesses de la marque ont été obtenues notamment grâce à la création d’un garde-temps disposant d’un chronographe altimétrique pour les parachutistes sautant de nuit, mais aussi de compteurs au 100ème de seconde permettant de contrôler les sièges éjectables dans le domaine de l’aéronautique. Dodane propose de nombreux modèles qui disposent d’une esthétique qui siéent parfaitement avec l’histoire de la manufacture. Leurs montres sont entièrement conçues et fabriquées en France.

Freret-Roy 1818

Passionné d’horlogerie, Michel Fréret-Roy se lance dans l’horlogerie en 1997 en ouvrant sa société de distribution horlogère. Rapidement, il ouvre une boutique qu’il nommera « Montres et Merveilles », symbolisant ce que représente véritablement une montre pour lui. Après s’être lancé dans la joaillerie en 2006, ce descendant d’une dynastie d’horlogers de clocher se lance dans l’horlogerie en 2011 et présente sa première collection qu’il signera « Fréret-Roy 1818 ». On observe chez cet artisan une véritable passion et spécialisation pour les montres au calibre squeletté avec l’utilisation de matériaux nobles ainsi que des mouvements provenant des terres helvétiques. Pour sublimer la rareté de ces pièces, chaque modèle est réalisé en quantité limitée avec une symbolique toute particulière derrière chaque nombre de montres réalisées.

Fugue

Pour Fugue, l’histoire commence en 2015 avec Leopoldo Celi qui occupait son temps libre en cherchant à créer un garde-temps qui lui ressemblait, en marge de son activité professionnelle chez LVMH. Il s’associe alors avec Marc Tran, un designer industriel notamment reconnu dans le domaine automobile pour créer une montre à leur image. Après plusieurs mois de recherches intensives sans succès, une idée traverse l’esprit des deux associés : créer un boîtier de montre modulaire. Ainsi, il devient possible de réaliser une multitude de combinaisons grâce au fait que le bracelet, le cadran et la carrure sont interchangeables. Le mouvement automatique qui donne le ton au sein des boîtiers des montres Fugue est un Sellita SW200-1, symbole de qualité helvétique.

Hegid

Hegid est une jeune marque française que nous vous avons présenté très récemment, fondée par 3 personnes passionnées d’horlogerie, qui décident de se réunir afin de créer un garde-temps « parfait ». Après des semaines de réflexion, ils constatent que pour chaque collectionneur, la vision de la perfection d’un garde-temps varie et que, par conséquent, l’avenir tient dans l’horlogerie évolutive. Composée de trois parties distinctives, Hegid vous permet de composer votre montre comme bon vous semble en piochant ce que vous préférez dans chacune des catégories. De plus, les montres sont assemblées à Morteau, berceau historique de l’horlogerie à la française.

Humbert-Droz

Fondée en 1956 par Marcel Humbert-Droz à Besançon, la marque éponyme est le fruit du travail de précision et de savoir-faire de 4 générations. Fêtant ses 60 ans en 2016, la marque Humbert-Droz est bien installée dans le paysage horloger français et propose des garde-temps qui sauront surprendre les différents collectionneurs que nous sommes. Qu’il s’agisse de montres à 3 aiguilles équipées d’un mouvement à quartz ou de chronographes certifiés COSC équipés d’un calibre ETA 2894, vous les trouverez chez Humbert-Droz. De plus, la forme des boitiers carrés disposant de certaines courbes harmonieuses vous permettra de vous démarquer grâce à cette touche d’originalité.

Lip

Créée en 1844 à Besançon, berceau de l’horlogerie à la française par Emmanuel Lipmann, Lip est une véritable institution. Il demandera à Marie et Pierre Curie de trouver une matière afin de pouvoir lire l’heure dans l’obscurité et ce sont les montres Lip qui seront dotées des premiers cadrans phosphorescents. Tantôt équipementier des flottes militaires aéronautiques, tantôt cadeau de reconnaissance à des chefs d’États pour les services rendus durant la Seconde Guerre Mondiale, Lip est une marque qui a traversé les siècles et que l’on retrouve encore aujourd’hui. Fabriquées là où la marque a été créée, Lip propose des garde-temps de qualité avec un rapport qualité/prix souvent très intéressant.

Lornet

Fondée en 2014 par Anthony Simao, Lornet est une belle histoire que l’on ne se lasse pas d’entendre. L’idée de l’artisan était simple : mettre en lumière la beauté du calibre et accentuer sur l’aspect esthétique mécanique de la montre. Il fait alors face à de nombreuses barrières et se rend compte du problème lié à la fabrication d’une montre du fait de l’internationalisation de la production des pièces. C’est alors qu’il se lance un défi : concevoir et réaliser une montre 100% française. Il relève le défi haut la main en 2016 avec le lancement de la Lornet LA-01. Ce garde-temps qui arbore un design puissant et brut est entièrement fabriqué et conçu grâce à des entreprises franc-comtoises.

March LA-B

March LA-B, c’est l’histoire d’un homme passionné de sports extrêmes, notamment de surf, puis de montres qui, en 2008, a décidé se lancer dans cette aventure horlogère. On observe à travers la marque toutes les inspirations dans lesquelles Alain Marhic puise ses idées afin de créer ses garde-temps. L’amour du vintage minimaliste californien et le style dandy très présent sur la côte basque française. D’abord le fruit d’un travail franco-suisse, les montres March LA-B sont désormais conçues et fabriquées en France. Ce sont des garde-temps intemporels avec un niveau de finition exemplaire ainsi qu’une foule de détails uniques et propres à la marque telle que la doublure des bracelets surpiquée d’un point de bride vert.

MATwatches

Le point de départ de cette marque horlogère provient d’une commande spéciale, celle des policiers membres du RAID qui souhaitaient avoir une montre qui viendrait répondre à un cahier des charges drastique. MATwatches, qui se traduit par « Mer Air Terre Watches », développe ainsi des montres alliant précision, savoir-faire et haut niveau de finition. Ces « toolwatches » comme on les appelle, équipent de nombreux pelotons d’élite comme le Commandement des Opérations Spéciales ou encore les Sapeurs-Pompiers de Paris. Du plongeur au voltigeur, MATwatches saura satisfaire vos envies en proposant des garde-temps robustes.

Michel Herbelin

L’histoire commence avec un jeune garçon qui va braver l’autorité parentale pour faire de sa passion, son métier. Michel Herbelin était prédestiné à reprendre le petit commerce tenu par ses parents mais il va entreprendre des études d’horlogerie. À l’âge de 26 ans et dans le dernier étage de la maison familiale jurassienne, l’artisan qui donnera son nom à la marque va créer ses premières montres. Depuis, la marque française a acquis ses lettres de noblesse et ce sont, aujourd’hui, 3 petits-enfants de Michel Herbelin qui sont aux commandes de la maison horlogère. Toutes les montres produites par la marque sont dessinées et assemblées à la main dans les terres franc-comtoises.

Pequignet

Quelque part au cœur du massif franco-jurassien, non loin du berceau de l’horlogerie française, fut fondée en 1973 la maison Pequignet. Rapidement érigée en marque ambassadrice du monde équestre, Pequignet fait son histoire et aurait pu s’éteindre à la retraite d’Émile Pequignet, fondateur historique. C’est sans compter sur la reprise de la maison par Didier Leibundgut qui veut transformer la marque en véritable manufacture de haute horlogerie. En 2006, un laboratoire interne va être mise en place et un mouvement va être créé : le Calibre Royal. Ce mouvement équipe tous les garde-temps de la gamme Manufacture, la collection emblématique de Pequignet, entièrement fabriquée et conçue en France.

Ralf Tech

Ralf Tech est une marque française qui crée des montres-outils destinées à l’exploration des fonds marins. La marque détient d’ailleurs, grâce à un de ces garde-temps, le record du monde de profondeur en plongée sous-marine avec une immersion de 10 heures à -330 mètres avec une Ralf Tech WR1. Cette maison horlogère est une manufacture à taille humaine qui ne dispose pas, volontairement, de service marketing. La volonté des artisans travaillant au sein de Ralf Tech est simple : fournir des garde-temps techniques d’une qualité irréprochable pour aider les professionnels dans leurs secteurs d’activités. Les unités d’élites de la Marine Nationale, le GIGN ou encore les pilotes du 24 Heures du Mans font confiance à Ralf Tech pour la précision et la fiabilité de leurs montres.

Reservoir

C’est souvent la passion et la recherche insatiable du garde-temps parfait qui vous donne l’énergie de vous lancer dans l’horlogerie. C’est le cas de François Moreau qui se lance avec la marque Reservoir en 2015. Les garde-temps Reservoir font écho aux passions du fondateur pour le sport automobile et les instruments de mesure vintage. Les véhicules terrestres, aériens et marins sont à l’honneur aux travers des différentes collections, toutes équipées d’un calibre ETA 2824-2 couplé à un module breveté composé de 97 pièces. La grande particulière de cette maison horlogère est que la lecture de l’heure se fait comme sur un compteur grâce à l’utilisation des complications de minute rétrograde et d’heure sautante.>

Sartory Billard

Si vous êtes des lecteurs assidus du Petit Poussoir, vous connaissez sans doute les différents modèles de la marque Sartory Billard. Qu’il s’agisse de la RPM01 mélangeant automobile et horlogerie, ou encore de la SB02 qui est une montre entièrement personnalisable, la jeune marque française fait preuve d’ingéniosité en cassant les codes et en instaurant ses propres règles en matière d’esthétique. Les créations des fondateurs Armand Billard et Ludovic Sartory nous donnent l’impression de pouvoir caresser la carrosserie d’une voiture rutilante sentant l’essence et la gomme. La montre est animée par un mouvement japonais et les garde-temps sont assemblés par des horlogers expérimentés français.

Triton

Collectionneurs passionnés de plongeuses des années 1960 et 1970, Philippe Friedmann et Jean Sébastien Coste ont souhaité faire renaître une marque éteinte, la maison Triton. Cette manufacture fabriquait l’emblématique montre du même nom, une plongeuse avec une couronne à midi et un protège-couronne caractéristique conçu par l’emblématique Jean-René Parmentier. Avec une fabrication suisse, la marque Triton a su faire renaître le modèle phare autrefois produit en France tout en lui donnant une certaine modernité et une qualité de finition exemplaire grâce aux nouveaux procédés de fabrication. À travers ces garde-temps, on observe que les maîtres mots qui ont guidé ce long processus de renaissance ont été passion et excellence.

Yema

Depuis sa création en 1947, la maison Yema est sûrement la marque française la plus connue des habitants de l’hexagone de cette sélection. À la suite de nombreux tourments et de changements de propriétaires, la marque tel un phénix renaît de ses cendres au Baselworld de 2017. La réédition de la Superman en est l’exemple le plus concret. À travers une enveloppe modernisée, Yema propose des garde-temps de bonne facture à des tarifs abordables. De plus, la chaîne de production est entièrement française. Des arguments qui sauront ravir les amoureux du vintage, et ce n’est que le début vu toutes les surprises que nous réserve la marque.